Les trèfles

à Serge

 

Souviens-toi de cette rue étonnée qui montait de la ville
Parmi la houle des herbes matinales
Jusqu’à ce champ griffu d’aloès au pied de la montagne
Où on brûlait les Hindous fatalistes
Dans l’odeur de mantègue et de filao vert.

Souviens-toi de l’école ouverte aux quatre vents
Parmi les trèfles…

La peur du très-cher-frère aux poings de massue
Qui t’apprenait le tourbillon des chiffres
L’odeur de l’encre séchée et des cartes déroulées.

Depuis
Tu as désacralisé les chapelles
Le vent niveleur n’est plus comptable des copeaux de l’enfance
Les mots sont redevenus des mots dans la trame usée des rituels
Et ta lampe s’est consumée en des mains jointes devenues
Poings de colère
Alléluia !

%d blogueurs aiment cette page :