Msasani Bay

 

 

Passe. Qui donc voudrait arrêter la vague crêtée d’écume et de vent dans ce matin de Msasani ? Les requins croisent au-delà du lagon, la mort dans les vergers de corail…
Main haute sur le jonc de polystyrène – ballad of the long-legged bait, poor poor Dylan. Spool ! Le fil spools lorsque le barracuda frappe, brisant l’élan masturbatoire. Lily se renverse, le maillot bleu courant sur l’entrecuisse.
Et l’eau qui sculpte le sexe offert sous l’étoffe agaçante.

%d blogueurs aiment cette page :