Plutôt que des roses d’hiver…

Pour quelque Chaperon Rouge égaré chez moi en hiver…

 

Plutôt que des roses d’hiver
Les flammes minces dans l’âtre
Javelots pour transpercer le cœur gelé
Et les doigts plus durs que l’éclat du silex
Pour rayer le verre de la peau offerte

Plutôt que des mots désaffectés
Le regard de loup dans la ténèbre du silence.

%d blogueurs aiment cette page :