Fled is that music

 À Jean Courtioux

Mon âme est ce ciel de novembre
Aux lianes-mains jointes des arbres
Levées en quel élan mystique ?
Mon âme est une douceur d’automne
Jaillie du flanc de ton amour
De mon enfance retrouvée
Endormie dans la rumeur
Lointaine de la mer absente

Mon âme est une immense aurore
Que la nuit a tentée en vain
Et qui entr’ouvre en souriant
Ma nostalgique douceur d’automne

Mais quel oiseau a pris l’essor
Là-bas sur les collines du temps
Quel vol harcelant de colombes
Dans le brouillard en filigrane ?

%d blogueurs aiment cette page :